FORMATIONS & EMPLOIS

11238299_under-construction-website-under-construction-banner-hd-png
UNE JOURNEE DANS LA VIE DE PATROUILLEUR
LA PROFESSION DE PATROUILLEUR

La montagne en hiver permet à beaucoup de personnes de se ressourcer, que ce soit en se promenant, en se prélassant sur une terrasse ou en se défoulant sur les pistes. Cet environnement féerique comporte tout de même des risques qu’il ne faut pas sous-estimer. Les conditions météorologiques peuvent changer brusquement en montagne et certains dangers augmentent alors quelquefois rapidement.

En Suisse, chaque société de remontées mécaniques emploie une équipe de professionnels qui assume de grandes responsabilités en assurant la sécurité sur les pistes de sports d’hiver: les patrouilleurs et les spécialistes du service de pistes et de sauvetage.

Vêtus d’équipements facilement repérables, ils travaillent en tenue de ski, à l’extérieur, par tous les temps. Leur rôle de surveillants oblige les membres d’un Service de Sécurité des Pistes et du Sauvetage à appliquer les règlements et directives et à dénoncer les contrevenants, mais leurs activités principales sont les suivantes:

Aide et sauvetage
– lors d’un accident, prodiguer les premiers secours, évacuer les blessés et organiser leur transport en luge de sauvetage, remontée(s) mécanique(s), engin de damage ou par hélicoptère
– si nécessaire, prendre des photos sur le lieu du drame et établir le rapport interne d’accident
– lors d’avalanches, rechercher des victimes en collaboration avec les autres services de secours et selon les procédures établies

Protection, signalisation et balisage
– délimiter l’étendue des pistes contrôlées à l’aide de balises, de barrages et de panneaux indicateurs
– protéger et éliminer les obstacles et dangers sur la piste et aux abords de la piste: rembourrement des pylônes des installations, des arbres, construction de barrages devant les dépressions de terrain ou autres obstacles
– entretenir le matériel de signalisation et d’information, placer, enlever, nettoyer et, au besoin, réparer panneaux, cordes et filets; entreposer ce matériel, en établir l’inventaire

Prévention
– appliquer les horaires d’ouverture et de fermeture des descentes à ski, circuits de ski de fond, parcours de luge et chemins pédestres d’hiver
– informer sur l’état du domaine skiable et sur l’ouverture des installations et, en fonction des conditions météorologiques et d’enneigement, fermer l’accès d’une piste lors de circonstances qui pourraient nuire à la sécurité
– assurer la protection contre les avalanches, en décider le déclenchement artificiel (depuis l’hélicoptère, à l’aide d’armes de l’armée suisse, de téléminages (CATEX), de GAZEX, d’Avalancheur ou manuellement) et suivre toutes les instructions utiles à la réalisation de cet acte
– assurer le service d’ordre sur les descentes à ski balisées
– contrôler la préparation des pistes et leur nivellement

Information
– renseigner les skieurs sur l’état des pistes et sur les conditions météo locales
– participer aux campagnes de prévention des accidents

Entretien
– vérifier l’état du matériel sanitaire, des luges de transport et la pharmacie dans les locaux SOS
– veiller au bon fonctionnement des appareils de liaison et des DVA
– gérer les entrepôts d’explosifs et en renouveler les stocks.

LA FORMATION DE PATROUILLEUR

La formation de patrouilleur, puis de Spécialiste du Service des Pistes et de Sauvetage, s’acquiert en cours d’emploi sur au minimum quatre ans et est récompensée par le Brevet Fédéral de Spécialiste du Service des Pistes et de Sauvetage. Cette formation est organisée par les Remontées Mécaniques Suisses (RMS) et est divisée en 4 cours dont seulement un peut être suivi par hiver (mis à part le cours explosifs neige et avalanches qui peut être suivi la même saison que le Cours Central B).

Consulter la liste des formations proposées par la Société des Remontées Mécaniques Suisse (RMS)

L’Association des Chefs de Pistes et Patrouilleurs (ACP) propose des cours de perfectionnement professionnel à ses membres. Un carnet de formation complémentaire (ainsi que le porte-documents pour rassembler les différents carnets) est disponible auprès du secrétariat de l’ACP.

Les détenteurs du brevet A ou B doivent suivre un cours régional de répétition pour le renouvellement de leur certificat dont la validité est limitée à 4 ans.
Les patrouilleurs avec brevet C (Spécialiste du Service des Pistes et de Sauvetage), suivent également obligatoirement un cours de perfectionnement tous les 4 ans. 

Le ou la Spécialiste du Service des Pistes et de Sauvetage, titulaire du Brevet Fédéral, peut envisager les promotions professionnelles suivantes :
– responsable d’une équipe de patrouilleurs
– chef/cheffe d’un service de pistes et de sauvetage
– directeur/directrice d’une entreprise de transports à câbles. 

Dans la plupart des stations, les patrouilleurs ne peuvent exercer leur profession que durant la saison d’hiver. Le reste de l’année, ils doivent trouver une activité complémentaire, notamment comme:
– guide de montagne
– gardien/gardienne de cabane en montagne

Le marché du travail est assez ouvert en Suisse romande. Les sociétés de remontées mécaniques encouragent leur personnel à suivre cette filière, car l’obtention d’un Brevet Fédéral confère un niveau de compétences élevé et des responsabilités accrues. Plus de 200 brevets fédéraux ont été délivrés en Suisse depuis 1992, année où la profession a été officiellement reconnue.